mardi 20 octobre 2015

De l'amitié et du silence - deuil périnatal

Parce qu'au fond, il n'y a rien à faire, rien à dire... 


Parce qu'être là suffit.

Savoir se taire, écouter sans juger, mettre de côté ses peurs (peur que les parents endeuillés ne se laissent engloutir par le peine et le deuil, peur de la mort, de la douleur) et offrir son amitié, son impuissance, sa présence.
Quoi faire de plus, puisqu'il n'existe pas de solution à la mort?
Être là les uns pour les autres, tout simplement...

* N'oubliez pas que vous pouvez toujours voter pour le blog, pour une meilleure connaissance du deuil périnatal...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une question? Une réaction? Un témoignage? Écrivez-moi!