jeudi 30 novembre 2017

Une étude montre que les risques de mort foetale in utero sont doublés chez les femmes qui dorment sur le dos


Une nouvelle étude tend à démontrer que les femmes enceintes pourraient augmenter les risques de mort foetale in utero en dormant sur le dos

Traduction d'un article publié par William Wan sur le Washington Post le 20 novembre 2017

L'étude, publiée lundi dans le Journal Britannique des Obstétriciens et Gynécologues, est la plus grande de son espèce et celle qui prouve le plus clairement que les conditions de sommeil durant la grossesse pourraient avoir un effet non négligeable sur le fœtus.


Les chercheurs ont comparé les pratiques de sommeil de plus de 1000 femmes du Royaume-Uni, dont 291 ont mis au monde un enfant mort-né au cours du troisième semestre et 733 un enfant vivant, également au cours du troisième trimestre.

Ils ont découvert que les femmes dormant sur le dos avaient 2,3 fois plus de risques que les autres de vivre un deuil périnatal. Ces résultats se sont ajoutés à ceux d'autres études, plus modestes, menées en Nouvelle Zélande et en Australie.

Les chercheurs ayant mené cette nouvelle étude disent qu'ils ne peuvent expliquer avec certitude pourquoi la position de sommeil peut affecter les risques de mortinatalité, mais ils ont évoqué des données suggérant que lorsqu'une femme enceinte s'allonge sur le dos, le poids de son ventre peut augmenter la pression sur les vaisseaux apportant le sang et l'oxygène au bébé.
Un autre hypothèse, également évoquée par les chercheurs, serait que dormir sur le dos pourrait augmenter les risques de troubles de la respiration.

Le directeur de recherche, Alexander Heazell, directeur clinique du  Tommy's Stillbirth Research Center, dit que les femmes devraient, autant que possible, essayer de s'endormir sur le côté et ne pas s'inquiéter si elles se réveillent sur le dos.

"Nous ne voulons pas que les mamans se réveillent sur le dos en pensent "j'ai mis en danger mon bébé", dit Heazell. "On ne peut pas contrôler sa position de réveil. De plus, la position dans laquelle on s'endort est celle que l'on garde le plus longtemps pendant la nuit. C'est donc la plus importante."

Heazell dit qu'il y a grand besoin de davantage de recherche sur les morts fœtales in-utero et les fausses-couches. Dans les pays occidentaux, la réaction face à un deuil périnatal est souvent "ça arrive" ou "ça n'aurait pas dû arriver". On répond au problème par des platitudes".

Il plaide " ce type d'approche fataliste est un problème. Cela retarde la Recherche."

Prendre en compte les résultats de cette nouvelle étude pourrait avoir un effet significatif sur le taux de mort foetale in-utero, disent les chercheurs.

En croisant les données qu'ils ont obtenues avec les statistiques des maternités, ils estiment que si les femmes arrêtaient de dormir sur le dos au cours du dernier trimestre de la grossesse, le taux de mort fœtale in utero pourrait baisser de 3,7% en Grande Bretagne.


Le deuil périnatal est un problème commun aux Etats-Unis. Le taux de mortinatalité est environ de 3 pour mille (à mettre en regard avec le taux de 3,5 pour mille en Grande-Bretagne*). Et, chaque année, environ 24 000 bébés naissent mort-nés aux Etats-Unis, selon les Centers for Disease Control and Prevention.

 Les Etats-Unis sont restés loin en arrière d'autres pays dans la lutte pour faire baisser les taux de mortinatalité au cours des dernières années, selon des études récentes et le CDC Research.

Les avancées des technologies médicales et des améliorations dans les suivis de grossesse ont permis de réduire le nombre de naissances de bébés mort-nés pendant le dernier trimestre de la grossesse au cours des dernières décennies, mais les taux de fausses-couches plus tôt dans la grossesse sont restés plus ou moins les mêmes.


Dormir sur le côté pour éviter les morts foetales in utero
Au Royaume Uni, le Tommy's Stillbirth Research Center, à but non lucratif, a lancé mardi une campagne pour promouvoir les résultats de l'étude incitant les femmes enceintes à dormir sur le côté. Ils donnent ces conseils pour aider les femmes dans leur sommeil :
  • mettez des oreillers derrière vous pour éviter de retomber sur le dos. Cela ne marchera pas à tous les coups mais rendra sans doute la position moins confortable.
  • Si vous vous réveillez au cours de la nuit, vérifiez que votre position de sommeil et remettez vous sur le côté si besoin.
  • Si vous siestez pendant la journée, soyez aussi attentif à votre position de sommeil que la nuit.
 * En France, les taux de décès des bébés au cours de la grossesse sont d'environ 7 pour mille. Cela peut sembler très importants par rapport aux statistiques évoquées dans cet article. C'est dû au fait que les statistiques françaises incluent les IMG en plus des causes "naturelles" de décès au cours de la grossesse.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une question? Une réaction? Un témoignage? Écrivez-moi!