lundi 17 novembre 2014

Permettre aux proches d'exprimer leur peine, de se souvenir, de se soutenir... après la mort de quelqu'un qu'ils aimaient...

 Paradis Blanc, un site pour permettre aux proches de se rassembler et de rendre hommage à la personne décédée, malgré la distance ou la pudeur.

Bougies virtuelles, photos, hommages...
 Je vous livre aujourd'hui l'interview d'Anne-Sophie Tricart, de Paradis Blanc.
Dans le cas du décès d'un bébé, les parents se sentent souvent isolés, du fait que leurs amis et familles ont peu connu leur enfant et sont démunis pour manifester leur soutien. La peur de blesser, d'être maladroit, de provoquer les larmes fait que le silence domine souvent.


Pourtant, reconnaître la douleur des parents, l'existence de leur bébé est important et réconfortant pour ces derniers.
Souvent, dans les forums ou les groupes facebook, les autres parents endeuillés leur laissent, aux dates anniversaires, un mot gentil montrant qu'ils se souviennent du bébé disparu et le portent dans leur cœur. Se sentir ainsi compris, accepté aide les parents et adoucit souvent leur journée.
Le problème, toutefois, de ces groupes d'entr'aide, qui font un travail remarquable, est qu'ils ne touchent, par définition, pas les l'entourage des endeuillés.
Paradis Blanc me semble une initiative intéressante, car elle permet aux parents endeuillés d'ouvrir un espace pour leur bébé, en son hommage, d'en communiquer l'adresse à leurs proches et de leur indiquer ainsi comment les aider, même s'ils sont loin ou qu'ils n'ont pas les mots, tout en affirmant combien cet enfant, malgré sa vie trop courte, est important à leurs yeux....
Je remercie Anne-Sophie de s'être prêtée au jeu de l'interview et lui laisse la parole.

1.      Quand avez-vous décidé de lancer le site Paradis Blanc ? 

De l’idée au lancement de Paradis Blanc, il nous a fallu du temps. Nous voulions faire de Paradis Blanc un lieu pour rendre hommage, partager les souvenirs en étant au plus proches de besoin que l’on ressent quand on a perdu un proche.

2.      Qu’est ce qui vous a décidé? 

Malheureusement c’est un deuil qui nous a décidés. Nous avons ressenti le besoin d’avoir un lieu pour commémorer la perte de nos proches et permettant de nous rapprocher de notre famille, avec qui le dialogue sur la mort peut être difficile à établir.
À travers notre investissement dans Paradis Blanc, nous espérons aider les personnes qui cherchent à ne plus être seules, à être soutenues et à rendre hommage à leurs proches disparus.


3.      Pourquoi avez-vous choisi ce nom ?

Le déclic est venu en écoutant la chanson de Michel Berger : « le Paradis Blanc ». Les paroles nous ont tout de suite fait penser à ce que nous voulions faire du site : un espace paisible, de confiance, dédié à nos défunts, et surtout loin de l’image sinistre que nous avons de la mort

4.      Comment est constituée votre équipe de travail ?

 Nous sommes pour l’instant deux à travailler sur le développement de Paradis Blanc.
Voici nos rôles dans l’équipe :
  • Cédric, fort de son expérience dans les projets internet, s’occupe du bon fonctionnement de Paradis Blanc. Cela passe par des projets tels que l’amélioration et l’ajout de fonctionnalités ; mais aussi de veiller à la sécurité et à garantir aux internautes un site de confiance.
  • Pour ma part, je suis au cœur de la relation avec les internautes. Je réponds aux demandes d’aide des internautes, communique avec eux, noue des partenariats avec notamment des associations et des organismes partout en France, œuvrant pour aider les familles en deuil. Aujourd’hui, c’est le cas avec Framboise et Papyrus. En effet, Paradis Blanc et Framboise et Papyrus ont un même objectif, aider les personnes qui vivent un deuil. C’est tout naturellement que j’ai souhaité faire des actions avec Framboise et Papyrus pour aider les parents qui vivent le deuil d’un enfant, un deuil encore trop incompris et mis sous silence

5.      Vous proposez aux personnes de créer des mémoriaux sur lesquels ils pourront partager photos, vidéos, hommages au disparu, mais aussi faire des gestes concrets comme poser une bougie virtuelle. En parcourant les mémoriaux, j’ai finalement trouvé beaucoup de vie, de chaleur et d'amour… 
Quel est l’objectif de ces Mémoriaux que vous proposez ? Comment avez-vous choisi les éléments qui pourraient y figurer ? 

L’objectif des mémoriaux est d’apporter aux personnes en deuil un « cocon » pour rendre hommage aux personnes décédées sans contrainte de temps et de distance. Nous avons choisi les éléments figurants sur le site en nous focalisant sur le bonheur d’avoir connu une personne et les bons souvenirs passés avec.

6.      A l’heure où parler de la mort est difficile, où vivre des émotions comme la tristesse et la colère, souvent associées au deuil, est mal perçu par la société, comment votre travail aide-t-il les familles ?

En effet, aujourd’hui un certain tabou pèse sur la mort. Certains sujets dérangent, répugnent même. Mais nous sommes à un tournant de cette période.
De plus en plus de personnes se soucient du passé, du souvenir, de leurs racines, de ce qu’ils vont devenir après la mort.
Les langues ne se dénouent pas pour autant. Mais grâce au site, on peut justement parler sans complexe, sans la peur d’être jugé. Après tout chacun vit son deuil comme il le ressent et rend hommage selon ses besoins. Nous espérons avec Paradis Blanc pouvoir apporter une aide dans le chemin de deuil.

7.     Avez-vous des témoignages de vos utilisateurs ?

Oh oui, nous avons fréquemment des messages de remerciements d’internautes pour avoir créé le site. Ça réchauffe le cœur et nous donne encore plus envie de nous investir pour développer Paradis Blanc

8.      Vous souhaitez que Paradis Blanc permette à tous de faire vivre la mémoire de celles et ceux qu’ils ont aimés. C’est dans cet esprit que l’ouverture d’un mémorial est gratuite. Cependant, j’ai vu sur votre site qu’il était possible de faire un don pour le mémorial de son choix ou de souscrire à une offre « premium ». 
A quoi servent ces dons ? 

L'option payante permet d'avoir simplement accès à plus de services pour personnaliser le mémorial. Le créateur du mémorial ou un proche peuvent parrainer le mémorial créé et offrir un hommage unique à la personne décédée.  
Ce sont ces abonnements qui permettent le développement du site et son maintien en fonctionnement. 

Nous faisons très attention aux photos, et hommages publiés sur le site. 
Nous effectuons une sauvegarde du site en continu, sur toute la journée, sur différents serveurs. Nous faisons cela pour vous assurer que les souvenirs partagés sur Paradis Blanc ne seront jamais perdus dans la nature, ou supprimés par des personnes mal intentionnées. 
Ces sauvegardes ont un coût, surtout quand il y a beaucoup de photos sur un mémorial. 

C'est pourquoi nous devons trouver un équilibre pour continuer à faire vivre Paradis Blanc.

Autre exemple, nous sommes en train de préparer une version mobile pour tablette et smartphone. Cela a un coût, nous ne pourrions pas proposer un service aussi qualitatif sans l'aide des personnes abonnées.

9.      Combien de personnes sont-elle honorées grâce à Paradis Blanc ? 

Plus de 2 400 défunts sont honorées grâce à leurs mémoriaux Paradis Blanc, sur lesquelles se réunissent plus de 13 000 personnes pour partager des souvenirs, du soutien, des hommages.

10.      Quels sont vos projets ? Les personnes qui vous font confiance pour accueillir le mémorial de leur proche vous ont elles fait remonter des demandes, des envies qui leur tiennent à cœur ? 

Oui, nous prenons très à cœur les demandes des internautes.
  • Nous travaillons actuellement sur le lancement d’une version de Paradis Blanc pour smartphone et tablette
  • Nous allons aussi ajouter de nouvelles bougies, de nouveaux thèmes de personnalisation pour les mémoriaux
  • Nous allons aussi créer un espace partenaire, pour que les internautes puissent trouver plus facilement par exemple des associations pour les aider
Nous avons beaucoup de projets en tête, ce n’est qu’une question de temps pour les voir arriver sur le site.

11.  J'ai également été voir votre blog, qui traite du deuil. Comment s'articule-t-il avec votre travail sur les mémoriaux? Quelle est votre ligne éditoriale, lorsque vous publiez un article? 

Le blog se nourrit des problématiques que nous pouvons rencontrer en situation de deuil. 
Nous travaillons fréquemment avec des professionnels, des associations, des témoins pour écrire nos articles. 
Notre but dans ces articles est d’apporter une aide face aux difficultés et aux questions rencontrées lors de son deuil.   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une question? Une réaction? Un témoignage? Écrivez-moi!